Episode 1 : Angélique LESPORT en stage à l'étranger

Nous vous proposons de suivre les aventures d’Angélique LESPORT, doctorante au laboratoire IRISSE, fraîchement arrivée sur le sol japonais.

Son email commence tout de suite par nous mettre dans le bain linguistique de son pays d'accueil “Genki desu ka?” signifiant “Comment vas tu ?”.
Elle nous raconte avec enthousiasme l’ambiance dans laquelle elle évolue et nous raconte les premiers jours sur place “Les japonais sont particulièrement accueillants et faire l'expérience du homestay dans une famille d’accueil était vraiment enrichissante.”

Ce petit mail était accompagné de quelques photos pour nous rassurer sur l'accueil reçu à son arrivée.
Nous lui souhaitons un bon séjour et pleins de découvertes.
La suite au prochain épisode!

Episode 2 : quelques nouvelles du Japon

"Ce laboratoire est spécialisé en "Rehabilitation science" et "Physical therapy". Il compte une quinzaine de membres (assistant professeur, professeur et MCF).

Je suis suivie par M. Yosuke Tomita, assistant profesor, dont les spécialités sont la biomécanique, le contrôle moteur et la neuro-rehabilitation.

Ce laboratoire possède un riche plateau technique et offre beaucoup de possibilités en terme de recherche.

Pour l’heure, j’ai eu l’occasion de participer à de nombreuses expérimentations menées par les membres du laboratoire (Mme.Yuko Takahashi et M. Yosuke Tomita), et donc de découvrir et d'utiliser certains outils.

J'ai accompagné Mme. Yuko Takahashi ainsi que ses étudiants à l’hôpital de Maebashi (Préfécture de Gunma) afin de réaliser une batterie de test cliniques fonctionnels sur des personnes âgées. Le but était d'évaluer l'équilibre, et l'autonomie lors de tâches de la vie quotidienne.

Au sein même du laboratoire nous avons également mené une manip sur des patineurs sur glace reproduisant le mouvement de patinage avec le système IMU et TekScan.

J'ai également suivi M. Yosuke Tomita sur ses manips dans un autre hôpital sur la réhabilitation post-AVC ainsi que sur l'effet d'une orthèse de cheville robotisée sur la récupération de la marche post-AVC.

L’intérêt et les avantages de ma mobilité au Japon est de découvrir de nouveaux matériels : les central IMU (combinant gyroscope, accélérométre et magnétométre), le Tekscan (mesurant la pression du pied), l'exosquelette de cheville... Le laboratoire possède depuis peu également trois central IMU nouvelle génération permettant de combiner des mesures EMG et ECG.

En ce qui concerne les équipements ; il est vrai que le Japon possède de belles technologies. Je ne ferai pas une liste exhaustive du matériel présent (appareil isocinétique Biodex, spiromètre, système de capture du mouvement 3D portable, ...)

 

Cette mobilité permise par la JSPS et le CNRS offre également l'opportunité de collaboration internationale et j’espère y mettre à profit ce stage.

 

Le projet principal de ma venue à l'Université de Takasaki est de réaliser un modèle 3D combinant les systèmes IMU et Vicon. Nous cherchons à valider le modèle IMU afin de rendre possible une mesure en situation écologique (i.e. hors du laboratoire).

Ma plus grande difficulté rencontrée jusqu'à présent est d'écrire les codes et programme afin d'analyser les données. J'ai tout de même la chance de bénéficier d'un encadrant expert dans ce domaine qui malgré la distance continue à me guider (Nicolas Turpin)."

 

"D'un point de vue plus personnel et moins professionnel, le Japon est un très beau pays (mais La Réunion reste quand même... <3) avec de beaux paysages, une culture très différente, une gastronomie unique!

J'ai eu l’occasion de faire honneur à mon parcours STAPS en participant à un trail de 35 km, 3000m D+ et 3000m D- avec d'autres français du Summer Program. Course bouclée en 6h01, 6ème féminine sur le générale :-) avec en prime des macaques japonais avec leur tête rouge venus nous encourager dans la forêt."

En ce qui concerne les photos de son expérience :

Vous trouverez essentiellement des photos des manips et des outils mesures. J'y ai glissé également la photo d'un "Tori-i gate" (symbole du shintoïsme, pour la petite histoire cette porte sépare le monde divin du monde profane) (situé à Haruna, Gunma préfécture) et d'un temple à Komagane (Nagano Préfécture, la ou s'est déroulé la course) pour le plaisir des yeux. Apercevez-vous le macaque au visage rouge sur la photo? (Elle n'est pas de très bonne qualité je vous l'accorde!)